Actualités


Sur la base des données déclarées par les employeurs, l’ACOSS – la caisse nationale des Urssaf - a dressé un bilan sur la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat, mise en place, en réponse à la « crise des gilets jaunes » en décembre 2018, par la loi portant mesures d’urgence économiques et sociales : - 11,7 % des entreprises ont accordé la prime : les établissements de plus de 2 000 salariés ont été les plus nombreux (29,8 %) contre seulement 9,7 % des établissements de moins de 10 salariés ; - 2 millions de salariés (10,7 %) en ont bénéficié ; - le montant moyen de la prime s’est élevé à 448 € : les entreprises de moins de 10 salariés ont été les plus généreuses avec un montant moyen de 543 €, suivies de celles de 10 à 19 salariés (montant moyen de 495 €) et celles de 20 à 49 salariés (montant moyen de 442 €). Au total, le montant de la prime a été de moins de 500 € pour 61 % des salariés, et au maximum de 1 000 € pour 16,5 % d'entre eux. Les primes versées au montant maximal exonéré de 1 000 € ont représenté 37 % des primes versées, alors que celles en dessous d’un montant de 100 € n’ont représenté qu’une proportion de 1 % du total des primes versées.